24.3.10

Marianne Pass Me The Joint

Mon dernier article a un mois, et c'est tout à fait pathétique. Je traverse une terrifiante période de vide psychologique et de writer's block, il me faut agir. Pour commencer j'ai décidé d'arrêter de mentionner les cours sur ce blog. Ca remue juste le couteau dans la plaie, c'est contre-productif et surtout tout le monde se fous à juste titre de ma situation d'échec scolaire. Ce sujet est longuement évoqué sur mon formspring (= mon psy), pour les quelques personnes qui seraient encore intéressées. Vous pouvez aussi vous en servir pour m'insulter si ça vous dit.

Donc pour tenter de reprendre d'un bon pied, je vais vous parler de ... MGMT. Je vous entends déjà: "Merde alors, cette pauvre fille n'a rien d'autre dans sa vie musicale et personnelle ou quoi? Vite fermons cet onglet avant de crever d'ennui." Vous auriez à peu près raison. Mais c'est ça ou je parle de My Chemical Romance et de mon grand projet d'étude des tenants et des aboutissants du rock mainstream US, et là aussi je vous entends soupirer. Si vous me suivez sur Twitter vous devez sûrement être un peu navrés pour moi, mais c'est vraiment plus fort que moi. Puis promis, après ça je me retiendrai de les évoquer pendant au moins un mois, ce qui est on en conviendra une belle concession à toi, fidèle lectorat qui continue de visiter avec une impressionnante régularité cette page malgré ma terrible inactivité (merci les stats activemeter/ google). Je suis reconnaissante hein, ça me touche pour de vrai. Bref. Intense actualité pour notre duo américain favori avec la sortie de Congratulations. Ils étaient de passage à Paris hier soir et bien évidemment j'étais de la partie.


Il faut savoir que j'avais eu la chance d'écouter l'album une semaine avant qu'il finisse par se retrouver sur internet (Laurence si tu passes par là, tu sais que je t'aime, toi et tes contacts), et que, subjuguée par ce que j'avais alors entendu, je vivais tout simplement dans l'attente de cette soirée. Il me paraît aujourd'hui plus nécessaire que jamais de défendre la cause MGMT: le très attendu leak de ce dernier a en effet déchaîné une série de réactions souvent extrêmes et au final peu surprenantes. C'est après tout un groupe qui était attendu au tournant, Oracular Spectacular s'étant écoulé à plus d'un million d'exemplaire à travers le monde sur la foi d'une poignée de singles extrêmement accrocheurs mais aussi un peu trompeurs, l'essence du groupe résidant selon leur propre aveu plus dans des expérimentations comme Metanoia que dans un tube certifié comme Electric Feel (voir les commentaires d'Andrew dans le NME sur le fait d'avoir écrit une chanson sur une anguille électrique). Pour Congratulations, l'idée était claire: pas de vrais singles, le groupe demeure attaché au format d'album et le succès commercial ne les intéresse pas car bizarrement ils préfèrent jouer la musique qu'ils aiment. Réactions outragées sur le web, on les traite d'élitistes arrogants, on les accuse de cracher dans la soupe et de refuser l'adhésion du grand public. En gros, connards d'hipsters intellos qui refusent d'ouvrir pour Lady Gaga ou U2, allez crever dans l'oubli. Contentement léger de mon côté et espoir que les légions de fans du dimanche qui ont entendu Kids en boîte abandonnent vite fait bien fait le groupe, ça amènera une certaine forme de paix dans leurs concerts. Ca n'est pour l'instant pas le cas, j'avais hier sur les épaules quelques veaux qui n'ont pas bougé du concert avant de se mettre à gueuler "KIDS, KIDS", sentant la fin de la soirée arriver, et leur karaoké favori leur échapper. Ils ne l'ont pas joué. Ne nous méprenons pas, j'aime Kids, mais pas être associée à ces gens là, qui n'ont par exemple rien à battre de Future Reflections, une des chansons de ma vie, et qui profitent de la merveilleuse Siberian Breaks pour envoyer des textos et aller chercher à boire avant de revenir pour applaudir au beau milieu des 12 minutes de la chanson.


Puis le public était hier assez détestable et trop souvent semblait plus être là pour se montrer et pouvoir dire "j'étais au concert de MGMT" que pour écouter leurs nouvelles compos dans le cadre relativement intimiste du Trabendo. Et tout ceci m'a rendu à moitié aigrie, ce groupe mérite tellement mieux qu'une demi-armée de blaireaux parisiens plus intéressés par l'image que par la musique. Je n'essaie pas de dire qu'il est nécessaire de maîtriser le back catalogue d'un groupe sur le bout des doigts pour apprécier leur travail à sa juste valeur, simplement un minimum de respect pour un groupe qui ose prendre des risques et présenter quelque chose de différent, ça s'apprend, ça ne fait de mal à personne. Congratulations est un album au delà de mes espérances, qui étaient pourtant loin d'être modestes, Ben et Andrew ont un potentiel immense et je vis pour des instants de grâce comme celui qu'ils atteignent au bout de 8 minutes 25 de Siberian Breaks. C'est tout ce qui compte vraiment, et le reste ne m'importe plus beaucoup. Sur ce je vais réécouter Congratulations une 18° fois.

Et je précise que l'absence de playlists sur les derniers articles est tout simplement motivée par la vague de suppression de blogs musicaux par Google. On se revoit très bientôt, cette fois ci c'est vrai.

6 commentaires:

Fakehorse a dit…

Merci Juliet, je vous aime, toi et ta review, ou ma seule consolation de ne pas y avoir été. Genre public encore plus merdique que pour Friendly Fires "je mets ma main devant ton pantalon et je prends des photos"?

Heard a dit…

Il y a aussi des gens qui n'ont pas eu des réactions extrêmes sur cet album tu sais (bon, à part pour la pochette, elle est quand même vraiment laide). Je retiens pour ce qui est des insultes sur formspring, quoi qu'en y réfléchissant, je ne vois pas de raisons de t'insulter, si, ton manque de respect à la bière à plusieurs reprises, cela dit il n'y en a pas dans cet article, même moi je trouve pas ça convenable d'aller chercher une bière pendant Siberian Breaks (pas plus que pendant une autre chanson respectable d'un groupe respectable d'ailleurs).

Metanoia a dit…

Oh je suis choquée !! les places au trabendo étaient limitées (je n'ai pas pu y aller) ils voulaient sûrement avoir un "vrai" public, c'est à dire pas celui qui veut "que ça bouge". Ca m'énerve que des gens comme ça y soient allés, j'ai envie de dire qu'ils ne le méritaient pas.
Bref sinon je suis totalement d'accord avec tout ce que tu dis. Congratulation est à la hauteur de mes espérances. Ils sont vraiment, pfiou, géniaux de A à Z.

Chloë a dit…

J'ai envie de dire que, ne pleure pas toute seule pour ton echec scolaire (certes pas dans les memes circonstances que moi) mais, je frole de retaper une terminale, dans un lycée où la mentalité est très très basse, où il n'y a PERSONNE avec qui je peux partager mes passions, mais vraiment PERSONNE (enfin j'ai deux trois potes qui ont quelque groupes en commun mais la plupart s'arrêtent à du (trop) commercial), alors je dis NE TE DECOURAGE PAS, et surtout, tu n'es pas seul (rien de méchant dans cette phrase), juste je compatis. Tu te sens vide, comme si le néant te dominait un peu... Bref c'était la minute déballage de vie mais pour te montrer que même si on en BAVE, on peut arriver à s'en sortir non?

take care girl
THE QUEEN ISN'T DEAD!

Sara. a dit…

Camille, je ris en repensant à ça :
'Genre public encore plus merdique que pour Friendly Fires "je mets ma main devant ton pantalon et je prends des photos"?'

J'ai pas réussi à écouter le nouvel album de MGMT en totalité, ne m'en eut pas, mais depuis Rock En Seine mon opinion à changer sur ces zouaves. (mais pas sur le minois d'Andrew WK)

coline a dit…

Il le fait exprès de pointer comme ça ou...