30.5.08

Lullabies To Paralyse

Je viens de rédiger un article entier avant de décréter qu'il était d'une atroce médiocrité, et donc que je ferais mieux de le laisser croupir avec cette vingtaine d'articles qui resteront pour toujours des brouillons blogspot. Passionnante entrée en matière, je vous l'accorde. "Tu dois travailler ta façon d'amener le sujet".

J'ai passé deux semaines sans ordinateur, ce dernier hébergeant
pas moins de 23 000 virus. Je ne pensais même pas que ces machines pouvaient en supporter autant, je suis impressionnée. J'ai donc été contrainte de vivre dangereusement (ouuuuh), ne pouvant accéder à facebook & co que par les ordinateurs du CDI, qui bien évidemment a pour politique d'interdire de telles pratiques. Terrible souffrance que d'être ainsi amputée de ma geekitude profonde, et là je me réhabitue à dose thérapeutique à cet engin. J'ai été confrontée à la gravité de mon addiction pour cette machine la semaine dernière, en tombant sur la vidéo de Pork &
Beans, le dernier Weezer (retardataires, vous pouvez téléchargez la chanson dans mon article du 1° mai). La dite vidéo évoque de nombreux symboles cultes du web 2.0, et à peu de chose près, je les connais tous, donc j'en déduit que j'ai un problème.

En continuant dans la branche "
Juliet est une geek aggravée", je viens de me rendre compte que le 13 mai dernier, ça faisait tout juste un an que je bloguais. 5 mois sur skyblog, puis sur blogspot depuis octobre. Ca se fête. Quand j'y repense, c'est assez flippant le chemin parcouru en un an, j'ai l'impression qu'un truc bizarre s'est passé cette année et que ce truc a tout changé en profondeur, mais je n'arrive pas vraiment à mettre le doigt sur "quelle est cette chose mystérieuse". En gros je suis dans une phase où je tente de m'auto-analyser, pour comprendre ce qui est allé de travers. Je s
uis déjà parvenue à déduire que j'avais un besoin de changement. Mon esprit borné se dit qu'il faudrait changer quelque chose sur ce blog, parce qu'il me fatigue, et que blog = allégorie de mon existence; peut être que c'est justement ça le problème : ma vie me fatigue. La présentation ou le concept. Ou un blog parallèle top-secret. Faut voir. Parce que j'ai vraiment trop l'impression de brasser de l'air là. En attendant, j'ai l'impression que ce paragraphe n'a de sens que pour moi, et ça, c'est vraiment regrettable.

Dans le cadre de ma thérapie sur moi-même, je souhaitais évoquer les fortes
réminiscences de mes 13 ans que j'endure actuellement: En fait il se trouve que le dernier Coldplay, j'aime, alors que Chris Martin et moi même sommes (étions ?) fâchés depuis mes ... 14 ans, depuis que j'avais déclaré assez officiellement qu'il était d'une mièvrerie affligeante. Je crois que c'était ça. J'étais rebelle. Mais Violet Hill, c'est beau. La vidéo également. Effet Brian Eno ? Je demeure une fan de clip devant l'éternel, et la version non-politique de VH est réussie ... Cela signifierait-il que j'accorde trop d'importance à l'apparence ? Ok j'arrête mes analyses à deux balles, il est trop tard pour réfléchir. Je reprends cet article plus tard. Quand mes fiches seront fi
nies. Genre je bosse - les maths, c'est dans deux semaines. En fait cet article aussi est médiocre, mais là, flemme de Rip It Up et Start Again (oui j'écoute du Razorlight en révisant, oui ça me monte au cerveau.)

PS : MGMT devraient arrêter
immédiatement de faire des clips, sinon je vais vraiment finir en asile. En plus je m'aperçois que je les évoque et/ou les colle en photo dans chaque article. Mais j'ai toujours une bonne raison. Cette fois ci c'est ça :

Il est impossible de ne pas aimer ces deux garçons. Même mon lycée semblerait sur le point de s'y mettre. Rien que ça.

12.5.08

Dreaming Only Of Spring

Fin de ce merveilleux weekend de cinq jours a.k.a. "profitez-en pour vous avancer dans vos fiches" selon les profs, ce que le 1°L Gabriel Faurien normalement constitué aura traduit par "profitez-en pour vous déchirer le cerveau". Donc deuxième option, avec une de ces soirées dont vous mettez deux jours à vous remettre complètement, et encore, si vous avez une bonne constitution. Dazed & Confused de Led Zep n'aura jamais eu autant de sens que quand mon esprit embrumé est parvenu à l'imposer aux alentours de 2 heures du mat, parce que le mégamix du Peuple de L'Herbe/ La Rue Kétanou, très peu pour moi, merci. Même avec 2 grammes dans le sang, j'aime me préserver un univers musical pas trop hostile, ne serait que quelques minutes durant.

Autrement, quoi d'autre ? Ayant la maison pour moi seule aujourd'hui, chose assez exceptionnelle, mais ayant aussi 95% de mes connaissances à une heure de route de chez moi, je me suis livrée à des activités de desperate housewife primaire : ranger maniaquement mes CDs et les compter (comme tous les mois environ - j'en suis à 80 albums non-honteux, et j'ai eu peur en calculant ce que ça représentait en euros) , tenter de me faire à manger seule (foireux), regarder Titanic (mais pas la dernière heure, trop dur pour mes nerfs) en mangeant un moelleux au chocolat "2 kilos en + par bouchée", faire des fiches de révisions (ok, seulement 2, mais c'est un début), me passer un live des QOTSA très fort (merci pour le cadeau Alicia, c'est carrément jouissif) et haïr mes parents par la pensée.

Pourquoi tant de haine ? Parce qu'ils m'ont
froidement annoncé que les Eurocks cette année, c'était définitivement "non". C'est à peu près le châtiment le plus cruel qu'ils pouvaient m'infliger, et en plus sans motif vraiment valable. On m'aurait dit "on te prive de Coca pendant un mois", mon désespoir aurait été presque aussi grand, et c'est pas peu dire. Car zapper les Eurocks, ça me fait assez mal aux fesses pour parler poliment, puisque la perspective d'admirer Andrew et Ben tout de capes vêtus geignant "Pieces of whaaaaat ???", ça me mettait franchement en joie. Plus sérieusement, je vais pas me plaindre, parce que peut être que pas de festival cet été, mais 3 semaines au Canada, donc en vouloir vraiment à mes géniteurs serait franchement égoïste de ma part, surtout si on considère qu'en ce moment même des millions de personnes de par le monde meure de faim pendant que moi je grogne pour la énième fois parce que mes besoins musicaux ne sont pas complètement assouvis. Tout de suite ça calme ce type de considération. Mais n'empêche que mince.

Non vraiment, la perspective d'aller au Canada m'enchante : en effet, je me suis auto-persuadée que là bas, quand tu cours dans les bois, tu tombe forcément sur Arcade Fire en formation complète entrain de jouer sur leurs instruments bizarres en chantant très fort, donc je me dis "cool". Oui, un excès de visionnages du clip de Rebellion (Lies) peut entrainer des visions extrêmement cliché de cette lointaine contrée. Toujours est il que j'ai une image extrêmement idyllique de ce pays, où tout ne serait qu'immenses bois, fleuve St Laurent et ratons laveurs (j'aime bien les ratons laveurs, ça a une apparence très comique, et j'ai pour objectif de ramener de ce voyage une caisse de chapka imitation raton-laveur ). Comme je ne perds pas le nord, j'en profite pour passer un message à l'intention de potentiels Québecois et autres Néo-Brunswickois qui passeraient sur ce blog : Y-a-t-il chez vous des festivals à programmation intéressante entre le 17 juillet et le 8 août ? Sait on jamais...

Pour conclure,
chanson dossier : Moneybrother (homme aux béquilles de la photo) en duo avec le fameux Howlin' Pelle Almqvist. Attention chanson dossier :c'est en Suédois, et c'est ... bizarre.

Moneybrother feat. Howlin' Pelle Almqvist - Jag Skriver Inte På Nåt

PS : ce blog sera en pause jusqu'à la résurrection de mon ordinateur, qui est un virus ambulant.

1.5.08

If I Stop Lying, I'll Just Disappoint You (+edit de la haine)

White Lies - Unfinished Business
Patrick Wolf - Wargames ( Demo)
Joe Lean And The Jing Jang Jong - Where Do You Go
Goldfrapp - It's Not Over Yet (Grace/Klaxons Cover)
The Sleepwalkers - Light My Fire (Doors Cover)
Weezer - Pork & Beans


Oui, accès soudain de sérieux et discipline = playlist. Imminence du Bac ? En effet, je viens de me rendre compte que nous étions en mai, et que pour le 20 juin se profile cette foutue épreuve un peu supposée déterminer une bonne partie de mon existence future. J'aime dramatiser un peu la situation, puis j'ai toujours été une stressée chronique de la scolarité, aussi bizarre que ça puisse paraitre. Et là, préparer le bac de Français avec un prof remplaçant dont l'incompétence n'a d'égal que ses faux-airs de Jason Schwartzman (grrr), parce que notre "vraie" prof a eu la riche idée d'avoir un accident de voiture qui lui a détruit l'épaule, c'est juste absolument rassurant, on est prêt à exploser tous les statistiques de réussite :
"Vous avez envie de travailler ? ça tombe bien, moi non plus."
Ca a au moins le mérite d'être clair.

Puis le retour à Tournon après d'excellentes vacances qui avaient parfaitement rempli leur objectif (me changer sérieusement les idées), c'est pas non plus évident et/ou agréable, surtout quand on est entouré de camarades et amis à l'équilibre mental plutôt "flou", pour ne pas dire fragile, et que le nouvel internat est quasiment pire que l'ancien (d'une certaine façon, ces deux choses vont de paire). Enfin, pour couronner le tout, après la belle série d'avril, aucun concert en vue, néant total, donc voilà, les articles-reviews, c'est fini, et moi il me reste plus qu'à me jeter au fin fond du Rhône. J'arrête cet article à fort potentiel emo, et le reprendrai peut être un peu plus tard. En attendant, je vais aller me consacrer à l'étude de la protection de la population Yayate des cheveux de Dev Hynes, c'est une saine activité.
Je débloque, ouais.

Juste quelques précisions par rapport à la playlist ("qu'importe vos choix, tant que vous savez les justifier" -ma prof d'arts plastiques): Wargames, c'est un nouveau titre de Patriiick, donc c'est bizarre mais ça prouve bien que son projet de se retirer du monde de la musique est définitivement enterré, donc soupir de soulagement, parce que voilà, Patrick c'est... Patrick. Pour JL&TJJJ, c'est la version single, qui est hélas inférieure à la démo, mais qui est quand même fort recommandable. La reprise de Goldfrapp est à écouter absolument, tout comme le nouveau single de Weezer. Quant aux Sleepwalkers, c'est le groupe de Thomas de la Nouvelle Star. Qui est mon chouchou, inévitablement.

Photo : Dieu a des amis divins.

EDIT :
JE HAIS LA NOUVELLE STAR.
Ca aurait été bien trop beau, une année après Julien Doré, un gars pareil. Et pan, voilà que les sous-merdes continuent, au détriment de celui qui ose reprendre l'idole de mes jeunes années sans se vautrer. Juste du dégoût, et une envie de transformer Ycare en pigeon farci rôti à la broche, même s'il y est pas pour grand chose. Je crois que je prends tout ça beaucoup trop personnellement, mais il n'empêche que ...fait chier. Oui.